Quoi penser de ce papier : Manche. Un homme insulte et menace de mort des policiers, il finit au tribunal

Un fois de plus, ce blog va vous révéler un encart assez complet qui circule sur le web. Le propos est «la justice».

Son titre troublant (Manche. Un homme insulte et menace de mort des policiers, il finit au tribunal) est parlant.

Présenté sous la signature «d’anonymat
», l’éditorialiste est reconnu comme quelqu’un de sérieux.

Ce post peut de ce fait être pris au sérieux.

Voir mon actu

Le 18 décembre 2023, il aura fallu trois heures au tribunal de Coutances (Manche) pour décider du renvoi d’une affaire.

Un homme de Saint-Jean-de-Daye de 33 ans, bien connu du tribunal pour avoir déjà été condamné à 28 reprises, a été arrêté à Agneaux le 15 décembre. Il est suspecté de vol d’outillage d’électrique, de menaces de mort et d’insultes sur les policiers, d’avoir dégradé la voiture de police et du mobilier au commissariat de Saint-Lô.

Le juge des libertés et de la détention a décidé de son incarcération à Coutances le 16 décembre.

Maintenu en détention

A l’audience, aucun avocat n’était présent, celui de permanence n’ayant pas été prévenu. L’audience est suspendue le temps qu’il se libère.

À la reprise, l’avocat informe le tribunal d’irrégularités sur la garde à vue de son client, demandant que la procédure soit annulée. Le client refuse d’être jugé immédiatement et, comme la loi le permet, demande un délai pour préparer sa défense.

Le parquet requiert son maintien en détention. L’avocat rappelle les problèmes de procédure et considère qu’on ne peut pas incarcérer un prévenu qui ne pourra pas être jugé. Le tribunal se retire pour délibérer et revient annoncer qu’il décide de maintenir le prévenu en détention, notamment parce qu’il était convoqué en mai prochain pour des faits identiques commis en septembre.

Informés d’incidents survenus à la prison de Coutances durant le week-end, les magistrats se posent la question de décider d’envoyer le prévenu dans une autre prison. Nouvelle suspension d’audience pour que les jugent examinent cette possibilité.

Vidéos : en ce moment sur Actu

À la reprise, ils annoncent que l’homme va être ramené à la prison de Coutances, que son changement d’établissement relevait de l’administration pénitentiaire. L’audience est fixée au 8 janvier 2024.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias favoris en vous inscrivant à Mon Actu.

Ouvrages sur le même objet:

Droit constitutionnel,(la couverture) .

Les Écrivains/La littérature en justice,Le livre .

Pas de quartier ?,Le livre .

Author: Maurice GLAIN